PICHERANDE, Mercredi 22 Mai 2024, 16 °C, Nuageux
L'Église Saint-Quintien

Saint Quintien ou Quintian

Quintien naquit dans la région de Clermont vers l’an 462 d’une famille noble.

Il fit ses études dans une communauté religieuse de Cournon, il termina ses études à Clermont où il devint prêtre.

Il fut nommé quinzième évêque de Clermont  en l’an 503 sous le règne de Clovis.

Il participa au concile d’Orléans en 511.

Malgré son courage,  il eu beaucoup de souffrances. Il combattit l’arianisme fortement implanté à Clermont, en Limagne, dans les Combrailles et dans la région d’Issoire.

Il convertit les populations païennes de la région des Monts dores, de l’Artense et du Cézallier.

Il y avait aussi beaucoup de misère, les énormes ravages de la peste, les intempéries qui anéantissent les cultures et de nombreuses épidémies qui déciment les troupeaux.

Pour calmer ces fléaux et obtenir les grâces divines, il organisa des prières publiques et des processsions. Son successeur Saint Gal en confirma la pratique dans tout le diocèse, Saint Mamère en fit de même dans le dicosèce de Vienne : ce qui devint les Rogations. L’usage de ces prières se répandit dans tout l’Occident puis à toute l’église.

Après un immense travail au service de son diocèse, Quintien mourut vers l’an 530 et fut enterré dans une église de Clermont Hors-Les-Mures.

Plus tard son corps reposera dans l’église de Saint-Alyre aujourd’hui disparue.

D’après « les Saints en Auvergne » livre du XVIII siècle provenant du convent de la visitation.

Ce site utilise des cookies afin de mesurer la fréquentation du site, de vous proposer des contenus animés et interactifs et de partager du contenu sur les réseaux sociaux.
Personnaliser