Picherande, Lundi 15 Octobre 2018, 16 °C, Risque de Pluie

AU COEUR DE L'AUVERGNE...

COUCHER DE SOLEIL SUR LE PUY SANCY...

FÊTE DE LA GENTIANE...

LA JONQUILLE...

Fleur sauvage de nos montagnes !

Au cœur du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne (territoire fragile avec un patrimoine naturel et culturel riche et menacé, faisant l’objet de développement fondé sur la préservation et la valorisation du patrimoine), le village de Picherande se situe au pied du Massif du Sancy. Il se situe entre 997 mètres d’altitude (Coustas) et 1720 mètres (le Puy du Paillaret) sur une superficie de 4426 hectares, réparti sur 80 lieux de vie environ (hameaux, fermes, lieux dits…). Picherande s’inscrit dans la Communauté de Communes du Sancy qui compte vingt communes et qui a notamment les compétences suivantes : aménagement de l’espace, actions de développement économique, politique du logement et du cadre de vie…

La directive européenne de 1992, dire « Directive Habitats » pour la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages, a pour but « le maintien de la biodiversité en tenant compte des exigences économiques, sociales et culturelles ». Elle prévoit la création d’un réseau écologique  européen, dénommé réseau Natura 2000.

Sur la commune il existe trois sites Natura 2000 :

– Monts Dore : secteur du bois du Domais

– Artense : lac Chauvet et sa tourbière

– Cézallier Nord : ruisseau de Clamouze et montagne de la Barthe.

 Avec pour chacun des enjeux identiques :

– maintenir du pâturage traditionnel d’estives

– maintenir de la sylviculture d’affouage des hêtraies

– protéger les zones humides, tourbières, lacs et  leurs bassins versants ainsi que  les ruisseaux (La Tarentaine, Chauvet, Neuffonds, Taraffet, Goujoux…)

Il y a également la présence d’espèces végétales protégées et à forte valeur patrimoniale (Ligulaire de Sibérie, Epipogon sans feuille (orchidée), Racine de corail (orchidée)…).

La commune est comprise dans 10 zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 1 c’est-à-dire des sites, de superficie limitée, identifiés et délimités parce qu’ils contiennent des espèces ou au moins un type d’habitat de grande valeur écologique, locale, régionale, nationale et paysagère (Le Paillaret, Le lac et le bois de Gayme, Le lac Chauvet en font notamment partis.)

Les zones Monts Dore et Artense sont quant à elles des ZNIEFF de type 2 c’est-à-dire qu’il s’agit de grands ensembles naturels, riches et peu modifiés avec des potentialités biologiques importantes.

Hormis le bourg, le territoire se caractérise par une dispersion de l’habitat. Les groupements bâtis (hameaux) et les fermes isolées s’implantent dans les replis du relief. La commune compte 365 habitants environ dont 42% est une population âgée et de ce fait, la municipalité met tout en œuvre pour que cette population se sente au mieux et garde un certain confort dans la commune (portage de repas, aides administratives, Télé assistance, animations….).